Le Pull Trop Doux

DSC01257
DSC01268
DSC01261
Promis juré, je n’ai pas du tout flemmardé depuis septembre et les trousses de rentrée ! Il faut dire que le tricot, ça prend du temps, surtout à raison de cinq rangs par soir, et que le mohair, ça n’arrange pas les choses… Bref, le pull Henriette est terminé et il arrive à point nommé, juste au moment de la vague de froid qui, cette fois-ci, me réjouit ! J’avais acheté ces superbes pelotes sur le marché de Peyrehorade, le village de mon Amachi : « couleur vieil or, m’a dit la dame, c’est hyper tendance ». Soit. Et c’est en plus hyper doux et hyper chaud. J’ai raté deux trois trucs : la côte 1×1 qui se transforme en point de riz – finalement assez joli – ou le jersey un peu lâche à certains endroits – mais ça se voit peu, tant mieux ! Grande nouveauté : tricoter avec des aiguilles circulaires, ça évite les coutures partout, et ça c’est carrément fou-fou ! je suis in love total de mon pull doudou. Et je termine Odette, sur le feu depuis cet été, mais on va y arriver, dans la foulée !

Le bonnet fuchsia

DSC00276
DSC00278
Les petites têtes étant nombreuses dans la famille, il me faut donc compléter la collection. Celui-ci est tout à fait « genré » côté coloris, il faut bien l’avouer, mais c’est surtout parce que ce rose délicieux sera parfaitement joli sur la petite tête brune qui le portera. Il me reste encore de la laine blanche, bleue, verte, grise… et pas autant de bébés, je crois. Affaire à suivre, donc.

Le bonnet turquoise

DSC00275
DSC00274
L’esprit de Noël doucement m’envahit… C’est toujours le même process chaque année : je pense à tous les cadeaux que je vais coudre, tricoter, réaliser, puis le temps passe et il me faut revoir à la baisse mes désirs et leurs faisabilité. Certains présents, cependant, prennent forme le soir, après ma journée de travail. Et puis dans la série des bonnets – avec le kit Peace and Wool – les modèles pour les plus petites têtes de la famille ne sont jamais très longs à réaliser. Un bon compromis, en somme. Celui-ci sera pour notre Petit Vent…

La veste Martina

DSC00256 DSC00257 DSC00260 DSC00261 DSC00264

Sur la première photo, on voit clairement la tête de la joie ! Parce que Oui, j’ai terminé cette Martina Cardigan en un temps pas si mauvais que ça, et que je peux la mettre direct, car elle est parfaite pour les températures actuelles. La laine est si douce et si chaude, qu’un simple tee-shirt suffit, en dessous. Petite déception, cependant : le col, qui reste très ouvert et beaucoup trop bas, surtout en comparaison de la photo mannequin sur le site de We are knitters. Malgré un super échange avec le SAV, et les retours un peu désolés mais tout à fait encourageants de l’adorable Lucie, pas moyen, donc, de faire les modifs adéquates. Ma jolie veste restera donc comme ça. De toute façon, j’ai déjà jeté mon dévolu sur le prochain modèle… J’ai le crochet qui me démange ^^

Le top (en entier !)

FullSizeRender[2] FullSizeRender[1] FullSizeRender[2] FullSizeRender FullSizeRender[1]

Début juillet, j’ai craqué sur ce modèle, en solde, chez We are Knitters. Après avoir calculé le nombre d’heures que j’allais passer en voiture/train/avion pour aller d’un point à un autre, j’étais motivée à tricoter sans relâche, et persuadée que j’allais le finir rapidement pour le porter en vacances. Mais… il m’a bien fallu l’été pour le tricoter, ce top en coton jaune pétard : le point de riz, c’est long, le point ajouré, c’était pas gagné, et j’ai bidouillé quelques mesures pour bien l’ajuster… J’ai tenu, rien lâché, je me suis donc dit que j’allais le porter à la rentrée, bronzée et reposée – genre « ce sera l’été indien, il fera beau, on continuera à porter des vêtements légers, on traînera le soir, tard, bref, chaleur et volupté ». Oups, râté. La grisaille et le froid nous ont rattrapés et le top en coton n’est malheureusement pas assez chaud pour égayer les couloirs de métro. Qu’à cela ne tienne, je le range bien au chaud pour l’été prochain et attaque direct le Martina Cardigan, bien plus de saison !

Le demi-top

IMG_3227 IMG_3226 IMG_3225
Certes certes, un mois pour tricoter un demi-top, ça fait longuet… il faut dire que j’ai craqué, en début d’été, sur ce modèle, chez We are knitters. Je me suis dit « chouette, du coton, du point ajouré – jamais fait – bref, un petit défi à réaliser ». Malheureusement, je n’ai pas eu le loisir de jouer avec mes aiguilles à longueur de journée depuis la mi-juillet. Je compte sur les quelques jours en Grèce pour avancer ; il sera peut-être prêt pour l’été prochain, sait-on jamais ^^ A suivre, donc.

LE pull si DOUX

DSC08982

DSC08984DSC08981

DSC08987

J’en rêvais, L’Amoureux et we are knitters l’ont fait : j’ai reçu à Noël le fameux kit Nolita sweater, l’archétype du pull doux, réconfortant, moelleux, bref… A dream came true. Je m’attelle à la tâche avec entrain. Avec des aiguilles 15, ça monte vite ! Le dos, le devant. Et là j’ai eu un doute : ça me semble hyper court. J’attaque les manches. Idem. Dilemme. Textos aux copines tricoteuses, photos à l’appui ; mail au service client de WAK, réactif et rassurant ; réalisation, après coup, de l’échantillon pour savoir si je tricote à la bonne tension (ça c’est mal, on doit le faire avant !). Bon, bonne tension… Dilemme again et l’envie furieuse de le terminer avant la fin des grands froids et surtout avant d’aller visiter Mémé, histoire de me la crâner. J’ajoute finalement 10 rangs supplémentaires sur toutes les pièces : dos/devant/manches. Si ça s’étire, ça n’ira pas jusqu’aux genoux. Challenge au niveau du col : il faut reprendre des mailles dans l’existant, les monter. Petite victoire. Coutures. Faire gaffe, ne pas massacrer le travail déjà réalisé. Et là : naissance du pull, enfin, si beau, si doux. Au moment où les températures se mettent à radoucir… Mais ce n’est pas la météo qui va m’arrêter. J’arbore la Pièce avec fierté pour aller voir Mémé.

Bonnet jaune

dsc08082
dsc08078dsc08077

C’est l’automne et ses couleurs chatoyantes, c’est l’automne et on commence à se couvrir un peu plus, de la tête aux pieds, parce qu’il fait froid. Et je déteste le froid. Mais j’avoue que je suis sensible à cette période de l’année si belle et si colorée. Et puis c’est l’occasion de se remettre au tricot, même si, très logiquement, il faudrait tricoter l’été pour être prêt à affronter les jours gris et frais. Mais ça c’est un autre débat. Donc j’ai repris avec bonheur mes grosses aiguilles, la laine méchée que j’aime tant, et j’ai tricoté en un rien de temps ce joli bonnet. Quant au petit garçon qui va le porter, il sera repérable à dix mètres. A moins qu’il ne se planque parmi les feuilles jaunies de figuier.

Cappuccino au chaud

DSC05338 DSC05343 DSC05346 DSC05347

Profiter du week-end pour lire les (vieux) journaux en buvant des (grands) cappuccinos. Mais dans ces grands verres, le café brûlant n’est pas toujours facile à boire. Alors j’ai tricoté pour mon verre un couvre-tasse, repéré sur le blog de Weareknitters. Celui-ci est peut-être un peu trop haut, mais il garde et mon café et mes mains bien au chaud.