Les sachets à goûter japonais

IMG_4260
IMG_4263
IMG_4261
Exit les sacs en plastique ! Pour le goûter aussi, on veut du joli, du doux, du recyclable, surtout lorsqu’il s’agit d’y glisser des parts de cake ou des gros cookies fait maison. Ces coupons de tissu m’ont été rapportés par une magistrate-totteuse qui est allée jusqu’au Japon, pays des jolis choses par définition. Le coton est épais et agréable au toucher ; les motifs originaux, délicats et amusants, comme savent si bien le faire les habitants du Soleil-Levant. Et puis quand c’est beau, c’est déjà bon. De quoi mettre en valeur, plus encore, cette heure sacrée du goûter.

Le Blouson Balenciaga

DSC00243 DSC00232 DSC00233 DSC00245 DSC00248

La machine à coudre a pris la poussière ces derniers temps mais c’était sans compter sur ce regain d’énergie ce we ! Deux coupons de tissus récupérés chez une amie + deux après-midis + mettre tout le reste de côté = le blouson Balenciaga again, en mode automne cette fois. J’avais ce lainage (vert/noir, pas hyper fun mais assez chaud) et cette doublure (hyper fun, carrément vintage) qui prenaient de la place dans mes étagères. Après avoir testé la version Bleu de travail et j’ai eu envie de refaire le modèle Balenciaga trouvé dans un numéro de Burda Vintage. L’avantage, une fois que les pièces de patron papier ont été coupées, et que le modèle a déjà été testé, c’est que ça va tout seul ! L’affaire était bouclée en quatre heures. Le pic d’euphorie au max. La classe en bonus !

Waaahhh, la jupe en Wax

DSC09870

DSC09874

DSC09872

Lorsque Miss Célia m’a parlé de coupons de wax à prix canon, j’ai tout de suite visualisé la jupe de l’été : colorée, à gros motifs, avec cette ampleur caractéristique à ce coton épais. Lorsque j’ai vu le motif, j’ai su que j’allais faire (encore) une jupe midi de chez Vanessa Pouzet. C’est la longueur idéale, la coupe parfaite… et juste la troisième que je couds dans ce modèle, autant dire qu’en une après-midi, c’était bouclé ! Petit bonus : le passepoil doré sous la ceinture.
Le soleil est là, je vais pouvoir tout de suite la porter.

Whouaaa ! la Jupe en Wax

DSC09273 DSC09275 DSC09276

Faire du neuf avec de la récup, c’est une façon de faire qui, vraiment, a tout pour me plaire. Ce coupon de wax date un peu; c’est Maria qui me l’avait rapporté de l’un de ses voyages, il y a maintenant presque une vingtaine d’années. Une fermeture éclair, un gros bouton nacré, et le modèle de Vanessa Pouzet fait encore des merveilles ! Cadeau d’anniversaire parfait pour une Môman parfaite, en attendant un peu plus de soleil afin de sortir les gambettes.

Joséphine

DSC09169 DSC09170 DSC09171 DSC09172 DSC09173

Joséphine est née la même nuit qu’Alice, à quelques heures près, à quelques pâtés de maison. Elle a, comme le dit si bien sa maman, la chevelure d’un bébé hérisson, bien brune, si douce. Elle fait évidemment le bonheur de ses parents et de son petit frère. Née sous le signe du Japon, il lui fallait une box à la fois graphique et nature, home made, cela va sans dire. Le choix s’est porté sur Clotaire le coucou, inspiré par un numéro de Marie Claire Idées, auquel j’ai noué une écharpe de soie que Colombe m’avait rapportée du Japon, augmenté d’un bavoir et d’un lange, le tout bien rangé dans une valisette dénichée à Monop’. Joséphine a ouvert les yeux lors de notre visite. Petit miracle. Et jolie bobine !

Le Pyjama de soirée

DSC09070
DSC09069
DSC09072

Après un looooong standing by dans la pièce à vivre, machine et table à repasser grandes ouvertes, bobines de fils et aiguilles dans tous les coins, le pyjama est enfin terminé ! J’avais trouvé le patron, gratuit, sur le site de Make My Lemonade, et acheté du tissu à Noël : une « inspiration » Toile de Jouy bien fluo pour le haut et un tissu à pois argentés pour le bas. Après avoir laborieusement assemblé toutes les feuilles du patron les unes aux autres et découpé la taille qui m’allait, la réalisation du pyjama n’a pas été sans mal. La vidéo de MML est bien faite mais il faut sans cesse revenir en arrière pour ne pas louper une étape. Mention spéciale à la pause du passepoil sur toute la veste : vu le temps que j’y ai passé, j’aurais pu, pour le même prix, me faire une veste de tailleur. Mais ce sera peut-être le sujet d’une autre histoire ! Me voilà donc fin prête à dormir avec.
Il est si beau que je n’ose pas l’enfiler…

Le pyjama Renards

DSC08936DSC08928
DSC08930

DSC08937 DSC08944 DSC08945

Puisqu’avec ce froid, on n’est bien qu’à la maison, le petit défi du début d’année, c’est LE pyjama. J’avais prévu de m’en coudre un sur-mesure, trouvé gratis sur le site de Make My Lemonade. J’ai donc acheté un beau coupon de tissu chez Mondial Tissus, le biais, l’élastique… Et Eneki a, évidemment, voulu le sien, coupé dans cet adorable tissu « renards » (qu’il pensait phosphorescents dans la nuit !). Il a donc fallu dégoter le patron adéquat, cette fois, et là, il n’y avait que des Burda. J’avoue avoir eu un peu de mal à le déchiffrer, même si c’est le modèle « easy ». C’est une question d’habitude, et MML est très forte pour faire des patrons très lisibles ; dès que j’en sors, je galère un peu. Bref, après quelques heures passées sur l’encolure et les parementures, on parvient à ce pyjama, qui fait de mon fils le plus classe des petits garçons passées 20h30. Parce qu’en journée, c’est pas tout à fait ça !

La pochette de Miss Cha

dsc08606 dsc08607 dsc08609

Elle est douce, elle est stylée, elle est adorablement rétro, on pourrait avec ces mots parler de Miss Cha, mais c’est bien de sa pochette qu’il s’agit là. La dernière fois, l’unique exemplaire lui a filé sous le nez, il fallait donc en refaire une pour réparer la déception de ne pas avoir sous le bras ce sac doudou, si doux si doux. Avec ce temps, on aimerait se l’enfiler sur la tête, cette pochette, mettre les pieds à l’intérieur, ou bien en coudre une aussi grande qu’une housse de couette. Bref, c’est la pochette de Miss Cha, faux mouton/vrai coton, système d’ouverture en croquet doré. Elle l’a adoptée.

Les botillons d’Andrée

dsc08629 dsc08632

En feutre tout doux et tout chaud, les bottillons d’Andrée ont été réalisés d’après le patron des Intemporels pour bébés. Si les modèles du livre, très jolis, sont assez classiques, il suffit parfois de choisir des tissus ou des couleurs un peu décalés pour les rendre un peu plus rock’nd roll ! J’ai choisi un coupon de feutre noir, cousu avec un fil argenté, réhaussé de boutons de tissus orange. Bien rangés dans une boîte en carton Petit Pan, ils étaient parfaits pour les pieds de la petite Cendrillon.

La veste de la Madre

dsc08622 dsc08624 dsc08625

Maintenant que Noël est passé, je peux enfin dévoiler les travaux de couture de la Belette ! Totale recup’, la veste Bernadette a été entièrement réalisée dans un « vieux » tissu adoré : les traversins d’Amachi. Vous savez, ces taies d’oreillers longues et que plus personne n’utilise. J’ai d’ailleurs conservé les coutures des extrémités pour les manches. Elles étaient travaillées à la manière de broderies faites main. Pour la doublure, une pièce de lainage fin qui m’avait été offert par Allison. L’étiquette « La Belette » en guise de finition : ça en jette ! C’est une veste qui a son histoire, et c’est comme ceci qu’on les aime, dans la famille !