L’agenda de rentrée

FullSizeRender FullSizeRender[1] FullSizeRender[2] FullSizeRender[3]
Septembre est presque terminé et je n’ai pas encore eu le temps de poster mon traditionnel petit agenda de rentrée. Il faut dire que j’utilise (malheureusement) de plus en plus mon agenda électronique pour caler rendez-vous professionnels et obligations ou événements familiaux ; ce sont alors des calendriers partagés à tous coins du téléphone et on s’y perd, de perdre de perdre quelque chose… J’aime tout de même utiliser un agenda papier pour rentrer les choses à venir et celles qui sont passées. J’y note aussi les anniversaires, ceux que Facebook ne me livrera pas. Et j’adore feuilleter les agendas des années passées : j’y retrouve des souvenirs en pagaille.
Cette année, j’ai opté pour le tampon de Sardon, qu’on aimerait aussi tamponner sur des tee-shirts et des murs entiers. Des copeaux d’or Pébéo ont fini le boulot. C’était plus radical, cette année, la déco 😉

L’agenda de rentrée

DSC07232DSC07215

DSC07219

DSC07223

DSC07224DSC07230 DSC07231

C’est un rituel auquel je ne déroge jamais : chaque été, je réalise mon agenda de la rentrée. Cela me rappelle le choix des fournitures quand j’étais plus jeune, que j’adorais retourner à l’école après deux mois d’été… et que je n’avais pas trois listes de fournitures à acheter désormais ! Je commence donc par acheter un agenda très simple ; seul impératif : qu’il y ait les fêtes à souhaiter toute l’année à l’intérieur. Puis je fouille dans mes revues, mes photos, mes stickers, les jolis papiers de chocolat ou encore les tickets de métro utilisés à l’étranger, bref, tout ce qui me rappellera de bons souvenirs dans l’année. La semaine dernière, j’ai déniché quelques cartes postales vintage sur une petite brocante de Montalivet, et je jette mon dévolu sur l’une d’elles. Je retrouve un papier japonais, m’amuse à découper des lapins et des fleurs que je replace sur la photo choisie. Je colle tout sur l’agenda dépourvu de sa vilaine couverture en plastique, et une fois que je suis satisfaite de ma composition, je plastifie avec un morceau de plastique autocollant.
Tadaaaaam ! Unique et original, mon agenda me rappellera toute l’année mes vacances au bord de l’océan et mon goût pour la brocante.

Photographies brodées d’histoires

DSC05749

DSC05753DSC05752 DSC05758 DSC05763DSC05761 DSC05762

Lors d’une escapade à Avignon, j’avais acheté ce lot de vieilles photos sur une brocante de quartier. Certaines ont déjà fait l’objet de collages à partir de décalcomanies trouvées au même endroit. Il me restait celles-ci et l’envie de me raconter d’autres histoires. De fil en aiguille, j’ai eu envie de broder ces images anciennes : du fil argenté dans les jets d’eau, sur la rivière ou le lac ; une silhouette sur le macadam, qui semble retenir l’attention des passants amassés sur le bord de la route ; une inscription à la bombe sur le muret de cette jolie demeure… Ou comment redonner une autre histoire à ces photos vieillies et anonymes.

C’est la rentrée !

C’est la rentrée ! Après deux longs mois d’été, de glaces, de jeux et de bagarre, les petits ont retrouvé le chemin de l’école et nous un rythme un peu plus soutenu en terme d’organisation. A voir leurs mines réjouies ce matin, j’ose espérer que l’année va plutôt bien se dérouler. J’adorais, petite, la rentrée des classes, et pour une raison bien particulière : les fournitures scolaires. Avoir de nouveaux cahiers, crayons… et l’agenda à remplir, moi, ça suffisait à me donner envie de retourner en classe. Il y avait aussi et surtout les copines, mais ça c’est une autre histoire. Donc, chaque année, en souvenir de ce temps passé, je m’achète un petit agenda tout basique que je customise avec des images qui me feront sourire tout au long de l’année. J’ai déjà écrit un petit mot à ce sujet l’an passé, je réitère cette année. Pas besoin d’autre chose que de coupures de journaux/magazines, quelques photos, des timbres, du masking tape, bref, ce qui vous fait envie. Une paire de ciseaux, de la colle et du protège-livre autocollant. Cette rentrée, je craque pour une photo d’Ernest et quelques fleurs de Lyndie Dourthe glanées dans le dernier Flow magazine. Et le tour est joué !

La Petite Papeterie Française

Retour au bureau, enfin, mais sous le soleil et avec des envies de printemps ! Donc des envies de changements, notamment du côté de l’aménagement de ce petit espace qui me tient particulièrement à coeur, au boulot comme à la maison. Je fais partie de celles qui adoraient la rentrée des classes, juste pour le plaisir d’acheter de nouveaux cahiers et crayons. Les années ont passé mais je suis toujours aussi fan de papeterie et toujours surexcitée quand je change de mission : c’est à chaque fois l’occasion de remplir ma trousse et mon sac. Mes goûts ont sûrement changé, toutefois… J’ai craqué depuis quelques temps, déjà, sur les articles que propose La Petite Papeterie Française, qui offre un univers à la fois épuré, zen et graphique. Quant aux crayons personnalisables, c’est une trouvaille parfaite pour faire passer des mots (doux). A ne pas prêter à n’importe qui, cependant, pour éviter tout malentendu !

DIY : mon agenda de rentrée

Un de mes petits plaisirs, je crois que je vous en avais déjà parlé, c’est de me customiser mon agenda de rentrée. Oui oui je sais, pour beaucoup d’entre vous, les vacances n’ont même pas commencé, mais je prépare ces jours mon nouveau travail, mes projets Belette, et l’agenda m’est déjà indispensable. Je continue à acheter de petits agendas basiques, de septembre à septembre (souvenirs d’école et plaisir d’acheter le matériel pour la rentrée…). Je pratique donc le découpage-collage sur agendas depuis de nombreuses années ; je les garde, j’en ai retrouvé 16 !
Je vous montre aujourd’hui comment procéder. Vous verrez, c’est « hyper fastoche » et ça fait un effet du tonnerre !
Première étape : l’achat de l’agenda. Le plus basique est le mieux. Il faut d’abord enlever la couverture plastique pour pouvoir coller sur carton les papiers choisis.
 
Ensuite, on choisit des papiers à motifs, des pages de revues, des emballages colorés. Bref, tout ce qui va nous donner le sourire dans l’année. Pour ma part, j’ai jeté mon dévolu sur des papiers de chocolat grec, des coupures des revues Marie Claire idées et Paulette magazine, toujours fleuries, gaies et colorées. 
Là il faut un peu d’imagination, beaucoup d’intuition et un soupçon de laisser-aller. On découpe, on positionne sur l’agenda avec du Masking tape, on tente des trucs jusqu’à ce que ça plaise. Je préconise une tasse de thé, une plaquette de chocolat et un fond musical groovy ou zen, en fonction de l’ambiance choisie.
 
On colle ensuite avec un tube de colle blanche d’écolier (pas de colle liquide, ça mouille le papier et ça se voit). Pour les finitions, j’ai collé quelques jolis timbres reçus sur un colis From Shanghai. Et j’ai ajouté quelques bandes de Masking tape pour cacher deux jonctions de papiers pas très jolies. Une fois que les collages sont terminés, on découpe proprement les papiers avant de plastifier le tout. Cette étape est un peu délicate mais au bout de 17 exemplaires, je maîtrise ! On découpe au format en laissant un centimètre de rab de chaque côté, qu’on collera à l’intérieur pour bien maintenir le tout. Vos souvenirs de manuels à recouvrir vont vite refaire surface, je vous fais confiance. Je n’ai jamais essayé de vernir avec un vernis colle mais ça peut marcher et être plus simple. L’idée, c’est que l’agenda soit un peu protégé. 
 
Et Tadaaaaammm, le joli agenda à faire pâlir les copines, unique et coloré, qui me rappellera toute l’année mon séjour grec !

Moo and Me

Cette année, j’ai eu envie d’écrire des cartes de vœux. Les « bonne année »‘souhaités par texto m’ont paru un peu tristounets. On ne fait plus l’effort d’écrire quelques mots sur une jolie carte, et je regrette aussi de ne plus en recevoir. Ça décorait un peu la maison une fois que les décorations de Noël étaient enfin rangées… Bref, je dois vous paraître bien vieux jeu sur ce coup-là, mais c’était avant que je vous présente Moo ! Ce site hyper bien fichu propose des modèles de cartes de visites et de vœux designées par une équipe de graphistes bien inspirés. Vous pouvez également créer vos cartes à partir de vos photos, dessins et idées. Prix raisonnable, livraison malheureusement un peu lente, mais résultat très satisfaisant ! J’ai opté pour le modèle un peu « gnangnan » avec photo des enfants pour faire plaisir aux arrières-grands-mères notamment mais ma carte de visite est bien plus chic ! Alors, vous vous lancez ?!