Les lingettes démaquillantes

DSC01832
DSC01827
DSC01830
DSC01825
A l’heure du zéro déchet, difficile de passer à côté de ces « disques » – carrés – qui remplacent le coton. Ces petites lingettes si pratiques et si écologiques sont, en plus, réalisées à partir de chutes diverses : éponge en bambou et cotons divers, en ce qui me concerne. Et comme j’en ai des tonnes, de ces petits bouts qu’on garde en espérant que ça serve un jour… ça tombe bien ! Lise m’en a commandé 4 jeux : 2 fleuris et 2 graphiques. Les voilà, ces petits bouts de ça.

Le sweat Renards

DSC01736
DSC01738
DSC01741
DSC01742
DSC01743
DSC01744
Fan de renards depuis toujours, fan de sweats et de vêtements soit trop petits soit trop grands, Eneki a donc complètement craqué sur ce « sweat renards ». Un tissu ultra doux, acheté sur le site suisse Tissu&co, un patron ultra simple trouvé chez BG, sur le site Rascol, et trois petites soirées plus tard, la confection de ce pull a été relativement rapide et simple… même si ma machine Singer, vieille de presque 15 ans, a le minimum de fonctions, et donc pas de surfil. Un point zigzag a fait l’affaire. Et histoire de pleinement rentabiliser ce nouveau doudou (soyons clair, quitte à pouvoir lui piquer de temps en temps), j’ai fait une taille 14 ans au lieu des 12 requis. Au suivant !

La blouse loooooose

DSC01610
DSC01599 DSC01600
DSC01602
C’est le patron qui traîne sur la to-do liste depuis des lustres et qu’on décide de faire un soir, en attendant le feu d’artifice > la blouse over « tout » : les manches, la taille, tout est hyper large et j’adore que ce soit si étrange. C’est un modèle extrait de « Coudre c’est facile » acheté il y a belle lurette avec une série de modèles japonais – modèles très amples, peu de taille marquée. Modèle assez simple à coudre, par ailleurs. J’avais acheté un grand coupon de gaze pailletée d’or chez Tissus papi – tissu très moelleux, doux – et j’avoue que le mix des deux est parfait : j’ai l’impression d’enfiler un lange – propre – pour bébé :-) Peut-être le doudou de l’été, qui semble jouer les capricieux, entre canicule et grisaille…

Les lingettes écolo cool

DSC01498
DSC01500
C’est pas le projet couture du siècle, mais ça a le mérite d’exister et, bonus, d’être hyper utile (et puis ça faisait troooop longtemps que j’avais envie d’en faire). Voilà de quoi remplacer les quelques (rares) disques de coton que j’utilise : du coton « nid d’abeille » + de jolies chutes de tissus = des disques écolo qui permettront de virer la crasseuse pollution que je ramène de Paris ! A vos chutes !

La blouse pas si loose

DSC01428
DSC01439
DSC01441
DSC01436
Dernière réalisation : une blouse qui ne me ressemble pas vraiment. Tissu, forme, style, disons qu’on est un peu « hors zone de confort », et ça fait du bien ! J’ai découvert la revue Fiber Mood il y a peu : c’est une revue bourrée à craquer de patrons pour toute la famille, mais aussi un site, une communauté, des boutiques, bref, une mine d’or ! J’ai jeté mon dévolu sur cette blouse un peu retro. Evidemment, j’ai voulu faire en toute hâte avec le tissu que j’avais sous le coude, et donc ce superbe velours acheté chez TissusPapi l’année dernière pour faire complètement autre chose. Evidemment, je me suis emmêlée les pinceaux sur le col plissé, et j’ai donc caché les faux pas sous un ruban argenté. Bref, l’un dans l’autre, on s’en sort plutôt bien. Et comme je viens de recevoir deux nouveaux coupons, il était temps de mettre en ligne celle-ci (sinon Lise et Marie-Aimée se disent que j’en fiche pas une !).

Au top !

DSC01341
DSC01338
DSC01339
DSC01337
DSC01334
Après tous ces tricots, j’avais besoin d’un peu de couture : c’est assez rapide et efficace, et en une demie-journée, on a un vêtement tout fait ! Juste avant Noël, j’avais acheté un numéro de Coudre, qui comportait tout un lot de patrons à décliner, d’inspiration japonaise actuelle. Il me restait ce coupon en lainage acheté 1 euro à la Ressourcerie, juste assez pour réaliser ce top-pull. Le mix and match était parfait ! Seul changement par rapport au patron, j’ai laissé tomber les boutonnières, car l’épaisseur de la laine allait abîmer ma vieille machine. J’ai donc cousu deux grosses pressions cachées par deux boutons anciens. Rapide et efficace, donc. Et joli ^^

Le body à pois

20180714_195001 (1)
20180714_194703
20180714_194724
20180714_195424
20180714_195236
« C’est quoi, un body ? » – le Mec
« Un haut cousu à une culotte » – la Belette
« … » – le Mec
Assez dubitatif quant au concept, le Mec a tout de même accepté de prendre quelques photos du body en question (un peu hard, le soleil de fin de journée ^^). Le patron est extrait du Hors-série – Modes & Travaux – « spécial Lisa Gachet » datant de l’automne dernier. Un coupon + une culotte Petit Bateau qui traînaient par-là et hop ! Le mètre de croquet doré au fond de ma boîte à rubans a trouvé sa place, lui aussi, sur le pourtour des manches. J’ai vu un peu grand pour la taille… à refaire si je trouve le temps et le courage.

La jupe qui brille

DSC00814
DSC00817
DSC00819
DSC00821
DSC00825
Petite, j’avais une copine qui rêvait d’avoir une « jupe qui brille ». Je pense qu’à l’âge « adulte », ou tout du moins même lorsqu’on dépasse cet âge d’être un enfant, il est encore temps. J’avais acheté ce coupon chez mon Tissuspapi adoré sans vraiment savoir en quoi j’allais le transformer. Et puis le baptême de Miss Joséphine a été l’occasion rêvée : la jupe dorée était de rigueur ! J’ai évidemment repris le modèle de Vanessa Pouzet – on ne change pas un modèle qui gagne – tout en le raccourcissant un peu – pas assez de tissu… la faute à l’achat compulsif. Je suis toujours aussi mauvaise en fronces, on a donc du plissé – et je m’en sors assez bien, je dois l’avouer. Quant à la tenue du tissu, elle est top : ça fait une jupe qui se tient et qui brille. J’attends le prochain bal. Ou juste la prochaine envie de l’enfiler – non mais !