Les lingettes écolo cool

DSC01498
DSC01500
C’est pas le projet couture du siècle, mais ça a le mérite d’exister et, bonus, d’être hyper utile (et puis ça faisait troooop longtemps que j’avais envie d’en faire). Voilà de quoi remplacer les quelques (rares) disques de coton que j’utilise : du coton « nid d’abeille » + de jolies chutes de tissus = des disques écolo qui permettront de virer la crasseuse pollution que je ramène de Paris ! A vos chutes !

La blouse pas si loose

DSC01428
DSC01439
DSC01441
DSC01436
Dernière réalisation : une blouse qui ne me ressemble pas vraiment. Tissu, forme, style, disons qu’on est un peu « hors zone de confort », et ça fait du bien ! J’ai découvert la revue Fiber Mood il y a peu : c’est une revue bourrée à craquer de patrons pour toute la famille, mais aussi un site, une communauté, des boutiques, bref, une mine d’or ! J’ai jeté mon dévolu sur cette blouse un peu retro. Evidemment, j’ai voulu faire en toute hâte avec le tissu que j’avais sous le coude, et donc ce superbe velours acheté chez TissusPapi l’année dernière pour faire complètement autre chose. Evidemment, je me suis emmêlée les pinceaux sur le col plissé, et j’ai donc caché les faux pas sous un ruban argenté. Bref, l’un dans l’autre, on s’en sort plutôt bien. Et comme je viens de recevoir deux nouveaux coupons, il était temps de mettre en ligne celle-ci (sinon Lise et Marie-Aimée se disent que j’en fiche pas une !).

Au top !

DSC01341
DSC01338
DSC01339
DSC01337
DSC01334
Après tous ces tricots, j’avais besoin d’un peu de couture : c’est assez rapide et efficace, et en une demie-journée, on a un vêtement tout fait ! Juste avant Noël, j’avais acheté un numéro de Coudre, qui comportait tout un lot de patrons à décliner, d’inspiration japonaise actuelle. Il me restait ce coupon en lainage acheté 1 euro à la Ressourcerie, juste assez pour réaliser ce top-pull. Le mix and match était parfait ! Seul changement par rapport au patron, j’ai laissé tomber les boutonnières, car l’épaisseur de la laine allait abîmer ma vieille machine. J’ai donc cousu deux grosses pressions cachées par deux boutons anciens. Rapide et efficace, donc. Et joli ^^

Le body à pois

20180714_195001 (1)
20180714_194703
20180714_194724
20180714_195424
20180714_195236
« C’est quoi, un body ? » – le Mec
« Un haut cousu à une culotte » – la Belette
« … » – le Mec
Assez dubitatif quant au concept, le Mec a tout de même accepté de prendre quelques photos du body en question (un peu hard, le soleil de fin de journée ^^). Le patron est extrait du Hors-série – Modes & Travaux – « spécial Lisa Gachet » datant de l’automne dernier. Un coupon + une culotte Petit Bateau qui traînaient par-là et hop ! Le mètre de croquet doré au fond de ma boîte à rubans a trouvé sa place, lui aussi, sur le pourtour des manches. J’ai vu un peu grand pour la taille… à refaire si je trouve le temps et le courage.

La jupe qui brille

DSC00814
DSC00817
DSC00819
DSC00821
DSC00825
Petite, j’avais une copine qui rêvait d’avoir une « jupe qui brille ». Je pense qu’à l’âge « adulte », ou tout du moins même lorsqu’on dépasse cet âge d’être un enfant, il est encore temps. J’avais acheté ce coupon chez mon Tissuspapi adoré sans vraiment savoir en quoi j’allais le transformer. Et puis le baptême de Miss Joséphine a été l’occasion rêvée : la jupe dorée était de rigueur ! J’ai évidemment repris le modèle de Vanessa Pouzet – on ne change pas un modèle qui gagne – tout en le raccourcissant un peu – pas assez de tissu… la faute à l’achat compulsif. Je suis toujours aussi mauvaise en fronces, on a donc du plissé – et je m’en sors assez bien, je dois l’avouer. Quant à la tenue du tissu, elle est top : ça fait une jupe qui se tient et qui brille. J’attends le prochain bal. Ou juste la prochaine envie de l’enfiler – non mais !

La robe de Joséphine

DSC00712 DSC00713 DSC00714 DSC00715 DSC00719
Dans la série « habits de babies » dans les coupons à la remise, il y a cette petite robe pour Joséphine. La patron est extrait du livre des Intemporels pour bébés qui propose des coupes assez classiques, à twister avec des tissus un peu plus fous. (La maman de) Joséphine ayant craqué sur le tissu japonais de ma robe, j’ai choisi de faire un package « robe + rubans de fleurs » à attacher dans les cheveux pour un total look hyper craquant ! La blondinette, en l’occurence, n’est autre que ma fille = mon mannequin préféré, qui joue le jeu pour la photo. Et qui ne porte jamais de bijoux de cheveux (mais là je me rends bien compte qu’elle devrait !). Je sais bien que ce cadeau 100% fait main ne durera pas très longtemps car la petite brunette en question va grandir, ne nous leurrons pas ; ceci étant, c’est le genre de cadeau qui, je l’espère, reste dans une boîte et que l’on ressort, plus tard… Bref, revenons à Joséphine, donc, puisque j’ai le plaisir et l’honneur de devenir bientôt sa Marraine. Il y a d’ailleurs de la déco dans l’air = à suivre !

La jupette pleine de trèfles

DSC00685
DSC00686
DSC00687
C’est fou tout ce qu’on peut coudre dans les chutes de tissus ! Et notamment des jupettes pour les mini-minettes d’à peine deux ans. Il me restait un coupon de tissu suite à la confection de ma combinaison. J’ai découpé une bande rectangulaire : ici, 30 de hauteur et 1 mètre de large + un élastique pour la taille. Quelques plissés, deux trois ourlets, et ma petite nièce ressemblait à une vraie ballerine <3

*repassage pas au top, faut dire que je gardais ce week-end la Petite et que le timing photo a été éclair ^^

La Robe japonisante

DSC00640
DSC00642
DSC00644
DSC00646
Ce tissu japonisant me faisait de l’oeil depuis longtemps. Repéré sur le site de Tissus Papi (encore lui !), je n’avais pourtant pas de patron en tête pour en acheter un coupon… et c’est en lisant le dernier Marie Claire idées que le patron vînt à moi : la petite robe dessinée par Aime comme Marie. C’est une robe fastoche qui se coupe et se coud en une après-midi à peine : très peu de pièces, explications (presque toujours) assez claires, peu de matériaux (tissu et thermocollant, quelques boutons). Je n’ai pas eu l’occasion de faire des photos de la robe portée (pas de lumière, pas de soleil, ça caillait limite cette après-midi) : elle est assez large sur les côtés, tombe au-dessus du genou, manches 3/4, bref, modèle qui se porte facilement, avec ou sans collants. Je sens que je vais m’en faire une collection !