Les sachets à goûter japonais

IMG_4260
IMG_4263
IMG_4261
Exit les sacs en plastique ! Pour le goûter aussi, on veut du joli, du doux, du recyclable, surtout lorsqu’il s’agit d’y glisser des parts de cake ou des gros cookies fait maison. Ces coupons de tissu m’ont été rapportés par une magistrate-totteuse qui est allée jusqu’au Japon, pays des jolis choses par définition. Le coton est épais et agréable au toucher ; les motifs originaux, délicats et amusants, comme savent si bien le faire les habitants du Soleil-Levant. Et puis quand c’est beau, c’est déjà bon. De quoi mettre en valeur, plus encore, cette heure sacrée du goûter.

Le duo « pochette + compo » de Jojo

DSC08613

DSC08611

DSC08616

DSC08612

Le pater est sans doute la figure la plus compliquée à satisfaire. C’est sur lui que nous bloquons tous les ans. A part des kilos de thés et de chocolat, il est difficile de trouver de nouvelles bonnes idées. Cette année, on prend sur soi, donc, et comme le handmade est le thème que je me suis fixé, pas question de déroger à la règle. Une petite composition réalisée à partir d’une vieille photographie achetée sur une brocante, agrémentée de transferts vintage, le tout sur un fond de papier trouvé dans un vieux numéro de Flow, et on obtient une image d’Epinal qui fait écho aux dernières aventures familiales. Une pochette en toile robuste, pour compléter : ça servira toujours à ranger quelques papiers ou crayons, voire quelques chocolats, le cas échéant. Est-ce que ça a fait mouche ? La frénésie du déballage collectif ne l’a pas dit. C’était, en tout cas, réalisé avec amour.

La pochette de Miss Cha

dsc08606 dsc08607 dsc08609

Elle est douce, elle est stylée, elle est adorablement rétro, on pourrait avec ces mots parler de Miss Cha, mais c’est bien de sa pochette qu’il s’agit là. La dernière fois, l’unique exemplaire lui a filé sous le nez, il fallait donc en refaire une pour réparer la déception de ne pas avoir sous le bras ce sac doudou, si doux si doux. Avec ce temps, on aimerait se l’enfiler sur la tête, cette pochette, mettre les pieds à l’intérieur, ou bien en coudre une aussi grande qu’une housse de couette. Bref, c’est la pochette de Miss Cha, faux mouton/vrai coton, système d’ouverture en croquet doré. Elle l’a adoptée.

Pochette en goguette

Belette_PochetteBiches_01 Belette_PochetteBiches_02 Belette_PochetteBiches_03 Belette_PochetteBiches_05

La pochette Biches en situation, dans un paysage blanc ou sur une étagère vintage, c’est le plus chouette des clins d’oeil qu’on puisse me faire. Merci à Miss Cha et à Nils pour ces photos. Et n’hésitez pas à partager vos moments Belette avec moi : c’est agréable de voir que mes bricoles vivent leur vie, en quittant ma machine.

La Pochette canevas

DSC05500DSC05501

DSC05503

DSC05508

Après le délire robe et jupe, il me restait une bande assez large de mon grand canevas. C’était précisément ce qu’il me fallait pour coudre une pochette grand format, pour les 30 ans de Miss Cha. J’ai ajouté une doublure en Liberty dans les mêmes tons et laissé la bordure brute du canevas, imprimée « Les Biches ». « Où sont-elles ? », m’a demandé Aïnhoa. Sur le plastron de ma robe, il est vrai. Ce canevas aura fait de l’usage, comme dirait ma grand-mère. Heureusement, les vacances sont là et il y aura sûrement un petit Emmaüs à caler dans notre périple en Bresse.

Girly, les pochettes de petites

La deuxième série est donc, comme annoncée, plus « Girly ». Les imprimés m’ont fait penser à ma fille et ses envies de fraises, de fleurs et de couleurs gaies. Ce sont des petites pochettes dans lesquelles elle rangerait ses perles, ses barrettes, ses petits lapins et tous ses petits trésors de petite fille…
Pochettes en boutique !

Une fille à billes


Ma fille préfère les billes aux perles… Qu’à cela ne tienne, elle a quand même la délicatesse de me réclamer une trousse en toile cirée absolument rétro pour y ranger billes de verre et calots. J’ai encore trouvé quelques jolis coupons chez Articopop : il y aura de la trousse de toilette et de la pochette délicieusement vintage dans les jours à venir…

Orange d’automne

Je ne fais pas QUE des snoods, même si, je l’avoue, c’est mon toc en ce moment. J’ai cousu des pochettes colorées avec des doublures complémentaires, des broches fleurs, des bandeaux et ceintures, réalisé des bracelets, colliers et boucles… Bref, je suis prête pour la vente de la Belette. Et pourrai dès la semaine prochaine mettre en boutique tout ce joli stock de nouveautés !
Spéciale dédicace à Mister A. qui a chargé Madame K. de me remettre en mains propres ce très très beau tissu d’un orange magnifique. Je l’adooooore !

Roule ta bille

Première bonne nouvelle : c’est la mode des billes à l’école ! Deuxième bonne nouvelle : Léandre m’a réclamé une pochette « fait maison » pour ranger les siennes. Ce que j’ai donc fait aussitôt, avec un plaisir non dissimulé (il est bien, mon fils) ! Pochette étoiles doublée, fermeture éclair. Un demi kilo de billes. De nouvelles aventures en perspective…