Tawashis, mode d’emploi

DSC00086 DSC00089 DSC00090

Alors les Tawashis, késaco ? Ce sont de petites éponges que l’on tricote ou que l’on crochète. C’est, semble-t-il, une excellente alternative à l’éponge que l’on achète, d’autant que celles-ci passent en machine à laver sans problème. J’ai crocheté les miennes en tâtonnant, à partir de fil trapilho, ce gros fil en jersey de coton. Avec un crochet 15, j’ai monté une chaîne de 8 mailles, puis réalisé des mailles serrées en faisant une maille en l’air en début de chaque rang. Ceci sur 8 rangs. Une boucle pour accrocher l’éponge au crochet de l’évier, et le tour est joué ! Il faut ensuite s’habituer à délaisser l’autre éponge, et sur ce point, je n’ai pas encore beaucoup avancé ^^

Waaahhh, la jupe en Wax

DSC09870

DSC09874

DSC09872

Lorsque Miss Célia m’a parlé de coupons de wax à prix canon, j’ai tout de suite visualisé la jupe de l’été : colorée, à gros motifs, avec cette ampleur caractéristique à ce coton épais. Lorsque j’ai vu le motif, j’ai su que j’allais faire (encore) une jupe midi de chez Vanessa Pouzet. C’est la longueur idéale, la coupe parfaite… et juste la troisième que je couds dans ce modèle, autant dire qu’en une après-midi, c’était bouclé ! Petit bonus : le passepoil doré sous la ceinture.
Le soleil est là, je vais pouvoir tout de suite la porter.

Blanche

DSC09691
DSC09692

Blanche a pointé le bout de son nez il y a quelques jours à peine, au moment même où les cerises commençaient à mûrir. Blanche doit avoir la peau douce et les yeux bien souvent fermés, encore. J’espère qu’elle les ouvrira, toutefois, au son des gazouillis du printemps et qu’elle aimera cet ensemble de tissus graphiques et colorés : un nuage d’oiseaux noirs, un lange d’oiseaux lumineux, et, pour la maman, Colombe, une broche fleurs colorée. Bienvenu, Blanche : tu arrives au meilleur moment de l’année !

Carambolage de contes, une exposition recup’

DSC09607DSC09617DSC09630DSC09634DSC09660DSC09664DSC09666

Il a fallu une année pour que notre joyeuse équipe du mercredi soir parvienne à ce petit exploit : réaliser et mettre en place une exposition ! Il fallait un fil rouge : les contes. Il fallait un style : la récup’. Il fallait de la persévérance : nous en avions (et certaines plus d’inspiration que d’autres). Cette exposition revisite donc essentiellement les contes de Perrault version rock/trash/fils/sacs en plastique. Les pièces photographiées ci-dessus sont des oeuvres, entre autres couturières, d’Anne-Marie, Célia, Fred, Catherine et la Belette. Il reste quelques jours pour la voir « en vraie » à l’espace du Val de Gif, dans le quartier de l’Abbaye (Gif-sur-Yvette).

Puissance Tortues

DSC09464 DSC09465 DSC09469

Victor est fan de Super Héros. Il lui manquait dans sa panoplie le célèbre quatuor : les Tortues Ninja ! Après avoir cherché quelques modèles inspirants sur Pinterest et pris les mensurations de la charmante bouille, j’ai donc coupé et cousu quatre masques dans la feutrine adéquate. Attention, ne pas se tromper sur les couleurs ! Entre Leonardo et Raphael, je perds quand même les pédales mais le principal intéressé avait l’air bien au fait et a dévoré ses lasagnes sous les traits de Michelangelo. J’ai glissé dans la valisette une boîte de pansements Comics ; sait-on jamais, on peut se faire un petit bobo en voulant sauver la planète !

La veste Poulbot

DSC09376 DSC09378 DSC09386

Il y a parfois des commandes spéciales, très précises, qui traînent un peu faute de temps et de matériel adéquat. Cette veste militaire arborant un Poulbot dans le dos devait se faire pour Noël. Le canevas n’a pas été si facile à trouver, et pourtant j’en ai croisé des dizaines au cours de mes expéditions Emmaüs… Le voici donc bien fixé, auréolé d’un passepoil doré. C’est le kitsch assuré, assumé. Yapluka l’offrir, et le voir porté !

Eole

DSC09309 DSC09312 DSC09316DSC09308

Eole est arrivé hier soir, porté par les bourrasques ensoleillées de la journée. Il aimera voyager, c’est certain. Entre la France et l’Espagne, pour commencer, puis bien au-delà, je l’y vois déjà. Pour le moment, il reste bien sagement dans les bras de sa mère, puis s’endort dans ceux de son père, essaie ceux de ses oncles, tantes et grands-parents… et découvre peu à peu le monde qui l’entoure. Plein d’Amour.